La méditation de pleine conscience sert-elle à se détendre ?

C’est une des principales idées reçues : la méditation est faite pour se détendre. Faux ! Et on vous explique pourquoi…
8 juin 2018 dans Définitions

Mindfulness ≠ relaxation

En méditation, l’objectif n’est pas de se détendre ou de se relaxer. La mindfulness ne sert pas à atteindre un état particulier mais bien d’aller à la rencontre de ses émotions, positives comme négatives. Bien évidemment, la pratique de la méditation de pleine conscience peut s’avérer agréable… ou désagréable ! Car on se retrouve parfois confronté à son impatience, à des pensées encombrantes. Voire à de la colère.

« Mindfulness (pleine conscience en français) : aptitude naturelle qui consiste à porter notre attention sur l’instant présent et à accueillir, avec curiosité et sans jugement, toutes les pensées, sensations et émotions qui se présentent. »

Ne vous y trompez pas : l’intention de la mindfulness n’est pas de se détendre, mais bien de prendre conscience de ce que nous vivons dans l’instant présent, sans jugement. On se retrouve ainsi face à des émotions, qu’on peut percevoir comme négatives, mais qui sont en réalité des informations importantes. Elles sont juste témoins de notre état. Les identifier nous permet de mieux les apprivoiser. Et donc de vivre avec elles.

Faire face aux idées non conscientisées avec la pleine conscience

Cherche à se détendre à tout prix est une arme à double tranchant. Car cela ne suppose pas de faire face à son état intérieur mais de le masquer ou de le contourner. Or les pensées négatives rejailliront toujours. Cela peut prendre la forme d’insomnie la nuit venue ou de coups de blues à certains moments de la journée. Imaginez un mal de dos dont vous ne voudriez pas vous soucier. Arrivé à un certain point, votre corps va dire stop. Et généralement, pas de la manière la plus douce…

Les idées non conscientisées peuvent ainsi avoir un effet extérieur. Dans certains cas, cela peut même amener une somatisation avec le déclenchement d’une maladie.

Bref, plutôt que de vouloir se détendre ou atteindre un état « relax », au final très temporaire, mieux vaut apprendre à surfer sur toutes ses pensées et ses émotions, qu’elles soient vécues positives ou négatives, pour mieux les réguler. C’est là le meilleur moyen de trouver la sérénité et de se préparer aux futurs coups durs que l’existence vous imposera tôt ou tard.

 

Pour pratiquer la méditation de pleine conscience, téléchargez notre application gratuite !

Découvrir notre application gratuite

Avant de fonder Mindful Attitude pour accompagner les décideurs et les entreprises à cultiver la mindfulness, Lucie a évolué pendant 10 ans au sein de start-ups et de grandes organisations, lui conférant une connaissance pointue des enjeux et problématiques de l’entreprise. Lucie est instructeur MBCT certifiée par Oxford Mindfulness Center, Oxford University (UK) et sophrologue certifiée par l’Ecole Française de Sophrologie Dynamique.